Las Vegas: cette aberration écologique

New Customers Only | Commercial content | 18+

Bâtie en plein désert de Mojave, Las Vegas fait partie des premières destinations touristiques aux États-Unis avec un nombre impressionnant de visiteurs chaque année. La ville connue pour être la capitale du jeu séduit par son architecture démesurée comprenant une succession de gigantesques et luxueux établissements hôteliers avec parcs d’attractions, casinos, piscines tropicales et bien d’autres encore. Cette cité paradisiaque dispose des atouts nécessaires pour attirer tous les ans des millions de touristes venus contempler des panneaux publicitaires géants et lumineux installés à tous les coins de rues. Derrière ce décor féérique, se cache cependant un désastre écologique inquiétant. Découvrez dans cet article pourquoi le développement spectaculaire de Las Vegas a un impact néfaste sur son environnement.

casinos Las vegas

Une consommation énergétique au-dessus de la moyenne

Avec ses écrans géants s’affichant partout dans les rues, Las Vegas est une ville qui se caractérise par une importante consommation d’énergie. En période estivale, la température avoisine les 45°C. La clientèle des nombreux hôtels reste longtemps dans des espaces climatisés. Pour le confort des clients, le réglage de la climatisation intérieure se fait à une température de 18°C. A cela s’ajoutent les lasers et néons ainsi que les panneaux publicitaires lumineux qu’il est possible d’admirer à des kilomètres. Que dire alors de la célèbre rue Dowtown avec sa colossale fresque lumineuse longue de 450 mètres et alimentée par plusieurs millions d’ampoules? Il existe dans la capitale du jeu un grand nombre de galeries marchandes dans les complexes hôteliers dotées d’un ciel artificiel. Comme on peut le voir, les besoins en énergie de cette cité de la démesure sont particulièrement colossaux. Et la satisfaction de ceux-ci conduit à des solutions qui ont des impacts négatifs sur l’environnement. L’un des dangers qui guettent la principale métropole est donc lié à l’énergie.

L’approvisionnement en eau : le véritable désastre écologique de Las Vegas

L’approvisionnement en eau est le défit majeur d’ordre écologique auquel doit faire face la ville de Las Vegas. Pour satisfaire les besoins de cette cité construite au cœur un univers désertique, il a fallu créer sur le fleuve Colorado plusieurs dizaines de barrages. En plus d’une réduction considérable de la qualité de l’eau, de tels aménagements effectués sur ce cours d’eau sont également à l’origine de la destruction de tout l’écosystème existant. Les dégâts sont si importants à tel point que tout retour à un équilibre de cet écosystème semble impossible. Avec la gestion catastrophique des ressources en eau, les barrages ne pourraient plus assurer l’alimentation de la capitale du jeu dans les années à venir selon les conclusions d’études réalisées par différents organismes dont notamment l’Institut d’Océanographie de l’Université de Californie. Certains experts qui se sont penchés sur la question sont encore plus alarmistes et annoncent que Las Vegas pourrait disparaître d’ici 2021 du fait du manque criard d’eau. Et même si la probabilité pour qu’un tel scénario se produise est estimée à 50%, la menace en rapport avec la consommation d’eau est bien réelle dans cette ville résolument artificielle.  La capacité du lac artificiel Mead est bien insuffisante pour supporter les besoins de la destination de l’excès perpétuellement en hausse.

Une production de déchets exceptionnellement élevée

Las Vegas n’est pas uniquement qu’un gros consommateur d’énergie et d’eau. Le paradis du jeu est aussi connu pour produire une quantité importante de déchets. Ce sont en effet plusieurs millions de repas que les nombreux hôtels servent à leurs clients.

+18Play Responsiblybegambleaware